Les Traits du Yi King
Correspondances entre les traits


Correspondance entre les traits :

Les traits d’un hexagramme ne se contentent pas d’être empilés les uns sur les autres mais s’influencent les uns par rapport aux autres, selon la place occupée dans la figure sacrée. Ils peuvent soit se renforcer soit s’affaiblir mutuellement.

. Si le 1er trait du trigramme inférieur est l’opposé du 1er trait du trigramme supérieur, c'est-à-dire si l’un est yin et l’autre est yang et vice versa, on dit que les traits sont en correspondance. Même chose pour les 2ème traits et les 3èmes traits des deux trigrammes.
Exemple ci-dessous avec le 63ème hexagramme :


Parmi les traits en correspondance, les plus importants sont les traits centraux, c'est-à-dire les traits de la 2ème et 5ème place. C’est la relation entre le souverain et le fonctionnaire, mais aussi entre le mari et sa femme, entre le père et le fils … On peut avoir un souverain faible (trait yin) face à un fonctionnaire fort (trait yang) ; Cette configuration est en général favorable, mais à des degrés divers suivant l’hexagramme. Lorsqu’il y a un fonctionnaire faible face à un souverain fort, la situation est moins favorable allant même jusqu’à être néfaste pour certains hexagrammes.

L’hexagramme 63 est le seul hexagramme dont tous les traits sont à la fois corrects et en correspondance.