Les Traits du Yi King
Correction des traits


Correspondance entre les traits :

Correction des traits :

Les traits sont dits corrects en s'appuyant sur la généralité qui veut que le yin repose sur le yang, que le faible s’appuie sur le fort.
Les traits Yang sont donc :
- corrects lorsqu’ils sont sur une position impaire, c'est-à-dire 1, 3, 5
- incorrects sur une position paire 2, 4, 6.
Inversement les traits Yin sont donc :
- corrects lorsqu’ils sont sur une position paire, c'est-à-dire 2, 4, 6
- incorrects sur une position impaire 1, 3, 5.

Exemple :

L’hexagramme 63, Ji Ji, est un exemple d’équilibre, parfaitement structuré, chaque trait yin étant à une place paire et chaque trait yang à une place impaire. D’ailleurs, son nom n’est-il pas : l’Ordre qui s’établit ou Après l’accomplissement ?

Avec cet hexagramme tout est terminé, achevé, établi. Tout est à sa place dans le moindre détail. Le passage de la confusion à l'ordre est accompli. Mais attention à ne pas baisser sa garde


L’hexagramme 64, Wei Ji, est son contraire. Tous les traits sont régulièrement placés mais chaque trait yang à la place du yin et chaque trait yin à la place du yang et sont donc tous incorrects. Son nom : Avant l’accomplissement ou la continuité dans la transformation est tout aussi évocateur

Avec cet hexagramme c’est l’annonce d’un nouveau commencement ou départ. Rien n’est à sa place, rien n’est ordonné, tout est à faire. Mais il faudra être patient car rien ne se fera dans la précipitation.

L’hexagramme 63 est le seul hexagramme dont tous les traits sont à la fois corrects et en correspondance.