1er exercice : écoute intensifiée avec respiration bloquée

Au vu de ce que vous savez maintenant vous allez pouvoir intensifier votre écoute en effectuant cet exercice que vous connaissez déjà. Et ce n’est pas parce que vous le connaissez déjà que vous devez le laisser de côté. Il est important à ce niveau d’entraînement de le faire à nouveau.

Allongez vous et, pour éviter de vous refroidir, couvrez vous d’une couverture légère qui ne doit pas peser sur vous. Bras et jambes écartés, paumes tournées vers le haut, les yeux fermés, effectuez 5 respirations calmes et profondes.

1) Puis tournez votre attention vers les bruits les plus lointains puis sur les bruits de plus en plus proches de vous jusqu’à la pièce où vous vous trouvez. Visualisez en le contenu, les murs, le plafond, la fenêtre, les rideaux … et vous-même, allongé, comme si vous vous trouviez à l’extérieur de vous-même, comme si vous étiez sorti de votre corps.

2) Maintenant sentez bien les points d’appui de votre corps sur le matelas ou le canapé : l’arrière de votre tête, les omoplates, les coudes, le dessus des mains, les fesses, l’arrière des genoux (si vous avez placé un coussin dessous à cause de vos lombaires), les talons.

3) Comme dans les exercices précédents, relâchez chaque partie de votre corps. Si vous n’y arrivez pas encore totalement, ne vous en faites pas. Continuez l’exercice :

4) Portez votre attention vers le contact de la couverture et de vos vêtements, à toutes les sensations que procure leur glissement sur votre peau au rythme de votre respiration.

5) Vous effectuerez cette dernière partie d’exercice en modifiant votre respiration. Vous allez, non pas écouter chaque partie de votre corps, mais une ou deux parties seulement. Pour ce faire vous allez prendre une grande inspiration, la bloquer et écouter le plus intensément possible la partie de votre corps que vous avez choisie. Un jour vous pourrez écouter votre cœur et ses battements, un autre jour le système respiratoire ... sans oublier de vous concentrer sur les yeux et le cerveau.

. Lorsque vous avez terminé ce dernier point, vous pouvez vous arrêter. Etirez vous.
Retour Menu









Mentions légales